Critique de l’hétérosexualité

La pornographie et la prostitution sont les branches caricaturales de l’hétérosexualité. Les dénoncer est une nécessité mais ne doit pas masquer la vraie racine du problème qui est l’hétérosexualité. La violence au sein du couple [hétérosexuel] est à la hauteur de la violence du concept même de l’hétérosexualité. On parle du nombre de femmes tuées par leur conjoint mais on ne dénonce jamais les institutions qui leur permettent de le faire : le couple, le mariage, la paternité, la famille.

Le couple, le mariage, la paternité, la famille sont des institutions patriarcales à démanteler au même titre que la prostitution ou la pornographie , mais qui sont pourtant malheureusement très peu analysées et dénoncées. Le féminisme radical s’attaque à la racine du problème. Il ne s’agit pas de refuser de fréquenter des hommes qui [insérer une quelconque pratique misogyne], il s’agit de refuser de fréquenter des hommes tout court. L’heure n’est pas à relationner avec les bourreaux mais à les combattre.

Exit syndrome de Stockholm.

#SororitéRadicale

REFUSE TO DATE MEN

Une réflexion sur “Critique de l’hétérosexualité

  1. Commentaire sous la vidéo de terri strange « Stop Demonizing Separatists » : « You don’t always choose to be a separatist , but you can always be assured that there’s someone out there who feels threatened when women really do stick together..It’s trust, loyalty, womanhood without shackles. No women for sale. 100% female identified.No motherhood hierarchies(THE TRUE SEPARATISTS), no worship of male deities, male led religion for the purpose of controlling women’s reproductive labour. No worship of phallic symbolism, male sexuality, no background puppet master, mothers, wives, (betrayal and breaking) of daughters,marriage, dowries, bondage to males. False female identification, « handmaidens » , self deprecation, male identification, false ‘families’, husbands(keepers), grooms(manipulators), chaperones, head of house, son and father as breadwinner, financial control, capitalism. Femicide, sexual subjugation as normality, heterosexism, coupling, false dichotomies, porn, sex trafficking, « sex positivity ». Lesbophobia through threatened masculinity, internalised misogyny, male identified « token torturers »..No imposed sexualisation through the forced feminisation of girls. No hormonal contraceptive devises and procedures that damage women’s health for the benefit of men’s sexual interests. No male doctors posing as female doctors. No more male art based on the brutality and killing of women..No more falseness, NO MORE LIES.. »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s